Category Archives for "detox"

La guérison de l’intestin mettrais le lupus en rémission

La guérison de l’intestin mettrait le lupus en rémission

La connexion entre l’intestin et la maladie auto-immune est depuis longtemps dans les nouvelles. En septembre 2014, un article de journal a été publié sur les changements de la fonction de barrière intestinale (intestin perméable) avec la sclérose en plaques. Les chercheurs ont suggéré que les médicaments futurs pour traiter les SP ne devraient pas seulement se concentrer sur le système nerveux central, mais aussi sur les intestins en réparant et en rétablissant la barrière intestinale. Il est important de se rappeler que le tractus gastro-intestinal est de 80 % de notre système immunitaire.

Chaque fois que l’inflammation est présente, les jonctions étroites et la muqueuse intestinale peuvent être endommagées, provoquant des lacunes ou des "pores" dans la doublure du tractus GI. Ensuite, les sous-produits toxiques dans le tube digestif peuvent être absorbés dans la circulation sanguine et transportés vers le foie. Les molécules d’aliments et de toxines sont «filtrées» à travers la doublure GI et, éventuellement, elles affectent les systèmes dans l’ensemble du corps, provoquant une inflammation articulaire, des toxines exprimées dans les troubles de la peau, des maladies auto-immunes et des sensibilités alimentaires.

Il y a eu une forte augmentation de l’incidence des troubles auto-immuns au cours des dernières décennies. Pourquoi cela se produit-il ? Les réponses peuvent être trouvées dans la recherche médicale actuelle, mais vous ne le verrez probablement jamais en visitant un médecin. L’étude mentionnée ci-dessus est un exemple parfait entre la grande déconnexion entre la recherche médicale, qui est souvent exceptionnelle, et la pratique de la médecine traditionnelle, ce qui laisse souvent à désirer quand il s’agit de gérer les troubles chroniques.

L’approche clinique allopathique typique (médecine moderne) des maladies auto-immunes se concentre sur la prise en charge des symptômes avec divers médicaments anti-inflammatoires, chimiothérapeutiques et aussi des agents immunosuppresseurs très puissants avec de graves effets secondaires potentiels comme la leucémie et le lymphome. Ces approches peuvent certainement apporter un soulagement considérable au patient, mais elles ne sont pas vraiment à l’origine de ces conditions, et certaines recherches suggèrent que ces approches peuvent entraîner une poursuite du processus pathologique.

La bactérie intestinale a été identifiée comme un facteur environnemental important dans la santé globale et les maladies auto-immunes. Une étude récente a démontré le rôle du microbiote intestinal dans le lupus. Selon une étude publiée dans Microbiology Appliquée et Environnementale, les espèces de Lactobacillus ont montré qu’elles réduisent la sévérité des symptômes du lupus, tandis que Lachnospiraceae, un type de Clostridia, est corrélée à une aggravation des symptômes.

Dans cette étude, les chercheurs ont montré que les modèles de souris du lupus avaient des niveaux plus élevés de Lachnospiraceae et des Lactobacillus inférieurs à ceux des souris témoins. En outre, ils ont comparé les souris mâles et femelles, et ont constaté que les différences n’étaient présentes que chez les femmes. Ces résultats suggèrent que les bactéries intestinales peuvent contribuer au lupus, une maladie beaucoup plus fréquente chez les femmes. En outre, le microbiote intestinal a été surveillé au fil du temps chez les souris lupiques et témoins. En conséquence, ils ont constaté que la Clostridia était augmentée à la fois dans les stades précoces et tardifs de la maladie.

Dans d’autres expériences, l’équipe a traité les symptômes chez les souris lupiques avec (option 1) de l’acide rétinoïque seul (ou) (option 2) de la vitamine A avec de l’acide rétinoïque. Ce dernier a aggravé les symptômes, ce qui était surprenant, car on s’attendait à les réduire. Chez ces souris, Clostridia a augmenté et Lactobacillus a diminué. Cependant, l’acide rétinoïque seul a amélioré les symptômes et la dysbiose.

La recherche suggère que la modification du microbiota intestinal pourrait contribuer à la rémission du lupus. Ainsi, les patients atteints de lupus devraient consommer des probiotiques contenant du Lactobacillus pour aider à réduire les exacerbations du lupus. L’utilisation de probiotiques, de prébiotiques et d’antimicrobiens peut améliorer le microbiota et réduire les symptômes du lupus.

L’équipe a été inspirée pour effectuer cette recherche sur la base d’une étude où le diabète de type 1 était dépendant du microbiote intestinal. Le diabète de type 1 et le lupus sont des maladies différentes, mais toute auto-immunité a les mêmes déclencheurs environnementaux courants. Il serait bénéfique que chaque patient souffrant de troubles auto-immuns subisse une analyse complète des selles digestives (à mon avis et que recherche la recherche moderne). Il existe plusieurs autres facteurs à considérer qui jouent un rôle dans l’auto-immunité, comme l’intolérance au gluten, les sensibilités alimentaires, les infections gastro-intestinales, la toxicité des métaux lourds et la carence en vitamine D.

http://blog.designsforhealth.com/blog/study-suggests-altering-gut-bacteria-may-put-lupus-into-remission.

http://drjockers.com/19-ways-to-heal-systemic-lupus-naturally/

Thé Matcha!


Outre ses vertus stimulantes, Kim Watson soutient qu’il aide aussi à combattre le cancer, qu’il agit positivement sur notre humeur, augmenterait notre énergie, soulagerait les maux de tête, renforcerait le système immunitaire et posséderait même des qualités anti-âge.

Comment le matcha est-il préparé? Comme il est en poudre, il suffit de le mélanger à de l’eau chaude (la température idéale pour le thé vert: 80°C). Kim Watson, de la compagnie canadienne Steeped Tea, conseille de commencer par 1/4 à 1/2 c. à thé pour ne pas brusquer notre organisme et de passer graduellement à 1 c. à thé après une semaine.

Quels sont les bienfaits du matcha? Contrairement au café, le matcha libère sa caféine sur une période de plusieurs heures; c’est pourquoi il nous donne de l’énergie pour la journée entière. Le matcha est aussi bourré de nutriments et d’antioxydants. Côté antioxydants, par exemple, il faut boire 10 tasses d’un autre thé pour obtenir la quantité fournie par 1/4 à 1/2 c. à thé de matcha.

Outre ses vertus stimulantes, Kim Watson soutient qu’il aide aussi à combattre le cancer, qu’il agit positivement sur notre humeur, augmenterait notre énergie, soulagerait les maux de tête, renforcerait le système immunitaire et posséderait même des qualités anti-âge.

Peut-on consommer le matcha autrement qu’en infusion? Mme Roberge suggère de mettre du matcha dans nos sauces à salade, le yogourt et même le latté. Elle soutient également qu’ajouter le matcha à un smoothie est une excellente façon de s’y initier! Voici deux de ses recettes préférées.

smoothie-vert-2

Smoothie vert
1/2 c. à thé de matcha
3/4 t de lait (ou boisson végétale)
1 c. à thé de miel
1 banane
1/2 avocat

Smoothie immunité
1 c. à thé de matcha
2 c. à tab de gingembre frais (haché ou râpé)
1/2 t de glaçons
Jus de 1/2 lime
Miel au goût

Le danger de l’huile de lin


Huile-de-lin-alimentaire

Le danger de l’huile de lin

Vous êtes habitué de prendre de l’huile de lin et d’en venté les mérite pensant que cette forme  d’omega-3 est bonne pour la santé?! Mais sachez que vos Omega-3 sous forme d’huile de lin ne vont pas main dans la main avec votre santé et vous tiendra très loin de votre objectif de perte de poids!

Lisez ce qui suit pour apprendre que c’est tout le contraire qui se passe!

Voilà pourquoi! L’Omega-3 sous forme d’huile de lin provoque une hausse de beta-glucuronide qui a son tour augment le nombre de récepteur d’œstrogène! Le beta-glucuronide se trouve ou? Dans l’huile de lin! C’est parfait si vous être en pré-ménopause mais si vous ne l’êtes pas, vous soumettez votre corps a pouvoir recevoir plus d’œstrogène qu’il ne devrait! OUPS

Allo Xenoestrogen! Allo migraine!! Allo gain de poids dûe a la diminution de la fonction thyroïdienne! Allo culotte de cheval car les femmes ont plus de récepteur aux cuisses et Allo aux hommes qui ont des des ‘seins’ Eh oui! L’huile de lin n’est PAS la meilleure forme d’Omega-3 a prendre comme vous pouvez le voir! Surtout si vous esseyez de perdre du poids ou de découpez ses magnifiques cuisses pour l’été qui vient!

En faite cette forme d’omega-3, le beta-glucuronide serait même une cause du cancer du colon! (voir référence)

Lire plus

Un bain détox?


Le sel d’Epsom bain pour détoxifier et faire le plein de magnésium!

woman-detox-bath-recipesDissoudre 2 tasses de sel d’Epsom (source) dans un bain de taille régulière. Utiliser autant que nécessaire si votre baignoire est surdimensionné. La température doit être confortablement au chaud mais pas trop chaud. Laisser tremper pendant au moins 12 minutes et jusqu’à 20-30 minutes. Rincer et sécher avec une serviette.

Le nom scientifique de sel d’Epsom est du sulfate de magnésium. Le magnésium et le soufre sont deux nutriments essentiels mais étonnamment peuvent être mal absorbés par notre nourriture. Le trempage dans les sels d’Epsom surmonte ce problème que ces deux minéraux absorbent facilement par la peau.

Selon le Conseil de l’industrie du sel d’Epsom, un simple trempage est bénéfique pour la santé cardiaque et circulatoire, peut abaisser la tension artérielle, aide à soulager la douleur musculaire et élimine les substances nocives de l’organisme. Il améliore également la fonction nerveuse en encourageant une bonne régulation des électrolytes.

Faire tremper dans les sels d’Epsom 2-3 fois par semaine pour l’entretien général de la santé ou pour soulager l’inconfort des ecchymoses et entorses. Un sels d’Epsom tremper encourage également détoxication de médicaments restant dans le corps après une chirurgie ou une chimio

Bonne santé!