Les dangers d'avoir toujours froid!

Nous aborderons dans cet article les problèmes qui concernent principalement l'importance de restaurer et de maintenir une température de corps normale. Cela est vrai non seulement dans le cancer, mais dans toutes les maladies dégénératives de notre époque comme:

  • Dépression
  • Fibromyalgie
  • Hypothyroïdie
  • Fatigue chronique pour en nommer que quelques unes

Une des constatations très communes que nous constatons chez les personnes atteintes de cancer est une température corporelle basse ou au moins une distribution très dérégulée de la température dans le corps. Cela devrait sonner une cloche en lisant cette ligne n'est-ce pas!

La température de votre corps est la température prise sous la langue. Lorsque des livres de physiologie humaine font référence à la température corporelle centrale «normale», ils sont présentés sous une plage allant parfois de 97 à 99,0 ° F. Comprenez que la «plage normale» de température ou même les plages normales dans les analyses de sang sont basées sur une moyenne de notre journée. C’est pourquoi la situation «normale» change périodiquement, car à mesure que notre population moyenne continue d’être  plus malade, les fourchettes normales doivent être ajustées. Cela aussi devrait sonner une cloche! Le taux de cancer est presqu'à 50%.  Ainsi, dans cette discussion, je parle de ce qui constitue une température corporelle optimale: 98,6 à 99,6 ° F.

En médecine conventionnelle, l’accent est généralement mis sur les états fébriles comme une grippe ou attrapper un virus! Cependant, une température corporelle basse peut être une condition beaucoup plus chronique. Lorsqu'une fièvre peut être considérée comme un processus actif de développement et de correction d'un corps sain, une température corporelle basse ne peut jamais être considérée comme une condition normale ou en bonne santé, ni comme un mécanisme d'apprentissage ou de développement du corps. En d'autres terme, votre corps est en mode SURVIE!

Une température corporelle basse crée un endroit de rêve pour les virus et les infections chroniques et constitue un signe de dégénérescence et de mort cellulaire progressive. Car le foie, qui détient le rôle de la detox, est au ralenti quand votre température chute! Ca aussi ca devrait sonner une cloche!!  (Passez un test de BIA pour en connaître votre PhA) 

Une température corporelle basse est le fléau du 21ème siècle. Au cas ou vous ne saviez pas, les personnes dont la température corporelle est basse réagissent faiblement aux médicaments et aux thérapies les plus idéales. Lorsque la température centrale du corps diminue, toute l’énergie cellulaire diminue également. L'intelligence coopérative et collective de l'organisme humain est court-circuitée lorsque la température corporelle se refroidit. En conséquence, toutes les fonctions cellulaires diminuent. Il y a une diminution de la production de toutes les hormones, neurotransmetteurs et autres produits chimiques corporels nécessaires à une régulation normale et saine. Ca aussi ça devrait sonner une cloche!

Dans cette condition d'hypothermie légère, la susceptibilité aux maladies infectieuses augmente à mesure que la température baisse, l'acidité du corps augmente et la polarité normalement prédominante des cellules se charge plus positivement.

Plus le corps devient froid, plus la dépression, d'autres anomalies psychologiques et toutes les maladies dégénératives du corps et de l'esprit sont prédisposées.

Tant que les causes de l’abaissement de la température ne seront pas résolues et corrigées, le mieux que l’on puisse espérer est une amélioration temporaire ou légère des symptômes et un déclin général, mais régulier, de la santé. Alors si vous allez voir votre médecin, il ne fera rien pour cette situation, mais en retour VOUS! avez le pouvoir de faire quelques chose! Cela s'appelle de la prévention. Et la prévention fait du bien, croyez-moi! Mais continuons...

Les virus préfèrent et favorisent un environnement froid et se répliquent beaucoup plus rapidement lorsque le corps est froid. Les virus sont tués et la réplication est entravée par le maintien d'un corps chaud. Certaines bactéries telles que les spirochètes de Lyme préfèrent et favorisent également un environnement froid et peuvent rester dans un état chronique aussi longtemps que leur environnement est maintenu. Par conséquent, dans l’intérêt de la prévention et du traitement de toute maladie virale, bactérienne ou chronique, ce sujet doit être compris.

La froideur ultime du corps se voit dans la mort. Lors de l'observation d'un cadavre, de nombreux points cliniques peuvent être associés à des états dégénératifs de souffrance humaine. À la mort, le sang et les liquides lymphatiques du corps se solidifient et le corps devient raide et froid. De la même manière que beaucoup de maladies chroniques de basse température tel que: le cancer, la maladie de Lyme, la fibromyalgie, la fatigue chronique, le diabète et les maladies cardiaques, nous constatons que le corps devient progressivement plus froid. Au fur et à mesure que le corps se refroidit, les oscillations électriques des fluides dans le corps ralentissent et il se produit un changement dans la polarité du corps qui favorise les microbes infectieux et le cancer. Oui! oui! Nous avons une système nerveux qui fonctionne avec des impulsions électrique et chaque cellule du corps humain à des petites usines de fabrication d'énergie qui s'appelle les mitochondries! Rappelez vous de se nom. Le nom affectueux 'petites fournaises' est dans mon jargon de naturopathe!

Nous pouvons voir le même principe de ce qui se passe dans le corps en observant la même dynamique dans une molécule d'eau. Lorsque les oscillations électriques (On peut aussi dire vibration!) d’une molécule d’eau ralentissent, la glace se transforme en glace solide. Lorsque nous accélérons les oscillations électriques d’une molécule d’eau, celle-ci se liquéfie et finit par devenir une vapeur.

Plus un corps devient froid, plus la fréquence des oscillations électriques est lente et donc plus les fluides corporels deviennent épais, visqueux ou sirupeux. Plus les fluides sont visqueux, plus il est difficile pour le corps de les faire passer à travers le corps. Cela devrait, ça aussi sonner une cloche!! Les fluides lymphatiques qui sont normalement supposés baigner l'extérieur de toutes vos cellules deviennent progressivement stagnants car ils sont trop épais pour se déplacer efficacement. Maintenant, considérez le fait que, tout comme votre peau est en train de mourir et de se décoller et de se remplacer, il en va de même pour chaque cellule de votre corps qui meurt et est remplacée. Ce n’est que maintenant que le liquide lymphatique sirupeux et froid ne peut pas laver les débris cellulaires morts. En conséquence, le corps devient une décharge toxique!

Les muscles ont normalement une forte demande d'énergie. Par la contraction et la relaxation, les muscles aident à éliminer leurs propres déchets cellulaires. Cependant, dans un corps froid, la liquidité des liquides à l'intérieur des muscles a disparu et les muscles ne peuvent pas déplacer les toxines et les débris cellulaires. Plus vous allez profondément dans le centre du muscle, plus il est difficile et froid de déplacer les toxines. Sans viscosité normale des fluides corporels, la contraction et la relaxation musculaires s'arrêtent comme un moteur sans huile lubrifiante. Le centre du muscle développe un nœud qui peut être ressenti lors du massage du muscle. 

Il s'agit de la maladie musculaire noueuse et douloureuse connue sous le nom de «points de déclenchement» du syndrome de fibromyalgie, diagnostiquée chaque année chez des millions de personnes.

Si on laisse la température corporelle basse persister et qu'aucun traitement ne soit appliqué, même de manière palliative, comme lors de thérapie de la chaleur comme le Photon-PEMF-Infra mat Pro qui visent réchauffer le corps pour aider à éliminer les toxines du muscle, la situation restera identique à celle de la molécule d'eau refroidi. Le centre du muscle, en raison de la froideur croissante et de la diminution de l'activité musculaire, atteint progressivement le point d'oscillations électriques nulles, moment auquel le tissu se solidifie en une pierre calcifiée dans le centre du muscle.

Notre carrosserie (Système nerveux central) est équipée de circuits électriques dédiés, tous interdépendants et interconnectés. Un circuit dans le corps a un organe, une glande, des dents, un muscle et des nerfs spécifiques. En cas de problème dans l'un de ces circuits d'organes, l'énergie du circuit diminue d'environ 60% de la normale. Ca aussi ça devrait sonner une cloche! 

Les lois de la thermodynamique stipulent que si nous diminuons l'énergie, nous diminuons la température. En raison de l'interconnexion de tous les circuits, un circuit dans le corps ne peut pas tomber sans affecter finalement l'ensemble. Il est fort a parier que votre capacité a penser sera même au ralenti.

Par conséquent, si le muscle se contracte et devient progressivement rigide et solidifié, que pensez-vous de l’organe qui se trouve également sur le même circuit électrique? Il est probable que, dans une certaine mesure, il se saisisse et se consolide progressivement. En kinésiologie intégrative et en médecine chinoise, chaque muscle est relié à un organe. 

Dans les 50 000 milles de vaisseaux sanguins, le sang épais et froid est plus difficile à faire circuler dans les veines et les artères. L'artériosclérose, le durcissement progressif des artères et le colmatage des vaisseaux sanguins manifestent exactement le même problème que tous les tissus du corps trop froid. L'œdème dans les extrémités est perçu lorsque les parois musculaires des vaisseaux sanguins se grippent et ne peuvent plus maintenir leur tonus et que les liquides s'échappent des pores des vaisseaux.

Je regarde beaucoup de patients âgés, et certains moins âgés, qui présentent tous les signes et symptômes de la mort dans les extrémités. Ils meurent d'abord dans leurs extrémités, des pieds et des mains jusqu'aux jambes jusqu'au torse. Toucher leurs pieds, c'est comme toucher un cadavre glacé, raide et mort. Le pied est d'un bleu blanchâtre mortel et est gravé dans les vaisseaux sanguins bleu / noir à partir de sang stagnant dévitalisé. Ca aussi ça devrait sonner une cloche! 

Le refroidissement excessif du sang périphérique qui revient des jambes et des pieds froids provoque une dépression de la température dans les organes vitaux avec un ralentissement des processus métaboliques, en particulier dans le cerveau et les centres médullaires. Cotran, R. S., Kumar, V., Robbins, S. L., Bases pathologiques de la maladie de Robbin, 4e éd. 1989 pp501. La mort survient lorsqu'un organe vital atteint le point d'être trop froid.

Votre médecin peut nommer votre maladie, il peut appeler cancer, il peut prélever votre sang et vous montrer tout ce qui ne va pas, mais il décrit simplement le processus que je viens de décrire. Lorsque la température centrale du corps est froide, tous les organes, glandes et tissus sont touchés et deviennent hypo-fonctionnels ou peuvent même devenir hyper, comme dans le cas de l'hyperthyroïdisme, dans un dernier effort pour compenser l'état hypothermique du corps. Le corps essaie par tous les moyens de s'auto-réguler! Le corps est intelligent, il sauve les meuble comme il peut mais c'est nous qui devons faire les pas vers le mieux-être! 

L'hypo-fonction dans le corps signifie qu'il y a moins d'hormones et moins de chaque produit chimique impliqué dans les fonctions normales du corps et du cerveau. Même le psychisme est affecté, entraînant pratiquement tout type de problème psychologique, en particulier la dépression. Combien de personnes se font dépister d'une dépression psychologique due à une déficience d'une substance chimique du cerveau? Beaucoup! Pouvez-vous voir que, bien sûr, ils manquent de substances chimiques «heureuses» dans le cerveau, probablement en raison du refroidissement excessif du corps?

On pourrait dire que vous mourez en proportion directe de la froideur de votre corps. Suivez cette logique: les cellules dégénèrent et meurent en proportion directe de l'épuisement de l'oxygène. Le sang trop refroidi par une température centrale froide est trop épais pour transporter efficacement l'oxygène et la capacité vitale des poumons est réduite, ce qui entraîne une respiration superficielle. Cela signifie que le taux d'échange d'oxygène en dioxyde de carbone dans les poumons est minime. Maintenant, combinez les effets dégénératifs de la privation d'oxygène et du froid et le fait que tout cela et la prolifération de microbes favorisent un environnement acide et que vous avez une dégénérescence cellulaire fortement accélérée et l'apparition d'une maladie potentiellement mortelle pourrait suivre.

Il existe une température corporelle optimale dont toutes les réactions chimiques dans le corps humain ont besoin pour maintenir la santé ... 98,6 ° C. Je peux dire en toute honnêteté que je vois rarement un nouveau patient entrer dans ma clinique avec une température corporelle normale. Une femme de 66 ans est arrivée comme nouvelle patiente avec une température de 94,6! Elle était dans une situation désespérée. Elle ne pouvait pas sentir ses pieds et toucher ses jambes était comme toucher les jambes d'un cadavre, même si elles étaient mortes et grises, striées de veines bleues / noires de sang dévitalisé stagnant.

Dans l'hypothermie classique, comme chez les personnes bloquées par les tempêtes de neige, il est bien connu que la circulation du sang dans les bras et les jambes est réduite de façon spectaculaire, voire presque nulle, afin de protéger et de réchauffer les organes vitaux. Ces personnes cesseront également d'avoir froid et auront des engourdissements, une perte de coordination, une confusion mentale et des problèmes de rythme cardiaque. On dirait que je décris beaucoup de personnes âgées et que certaines personnes atteintes de cancer n'est-ce pas?

Une façon de traiter l'hypothermie liée aux conditions météorologiques consiste à donner à la personne des boissons sucrées chaudes. Le sucre est un carburant bon marché et à combustion rapide pour votre corps. Il génère par conséquent beaucoup de chaleur. C’est peut-être pourquoi tant de personnes souffrant de la température au noyau froide induite par leur style de vie souffrent de fringales de sucre. Beaucoup d'entre eux consomment de grandes quantités de sucre sous forme de sodas, de chocolat, de pâtisseries et de divers bonbons. C’est peut-être un besoin impulsé par le désir du corps de générer une chaleur rapide pour que le corps continue de fonctionner. Les envies de sucre devraient diminuer à mesure que les problèmes de température corporelle sont résolus.

N'oubliez pas que le corps a été trop froid peut-être depuis la naissance, en raison de l'utilisation multigénérationnelle de médicaments suppresseurs, de vaccins, de réducteurs de fièvre, de toxines de métaux lourds et de produits chimiques toxiques et de la consommation d'aliments énergétiquement morts.

Le recyclage et la réinitialisation du thermostat du corps ne sont que le début de la guérison du corps des maladies chroniques. La température corporelle normale doit être maintenue éventuellement pendant un an ou plus, dans certains cas, avant que le corps ne puisse réparer les dommages causés par le froid.

Comprendre votre température

Tout le monde peut se permettre un simple thermomètre. Surveillez votre température lorsque vous vous réveillez le matin, avant même de vous lever du lit. Cela reflète la température corporelle de votre corps, lorsque celle-ci ne dépend pas de ce que vous venez de manger, de boire ou de votre niveau d'activité. Beaucoup d'entre vous seront probablement surpris de voir à quel point vous avez déjà froid. C'est le résultat de plusieurs générations de thérapies suppressives et d'une vie déséquilibrée. Vous devez vous sauver.

Beaucoup de médecins diront sans doute que vous devez prendre un médicament pour la thyroïde pour augmenter la température corporelle; Cependant, c'est la même mentalité de prendre un Tylenol pour un mal de tête. Si vous ne me croyez pas, demandez à quelqu'un qui prend des médicaments sur ordonnance pour la thyroïde: que se passe-t-il quand ils ne prennent plus leurs médicaments? Le corps revient immédiatement à la condition de froid hypo-fonctionnelle précédente. Adresser la source du problème au lieu de 'patcher' le bobo! Réchauffer le corps! 

Il faut absolument soutenir le fonctionnement normal de la thyroïde, par la désintoxication, l'iode organique, les suppléments glandulaires surrénaliens et le soutien nutritionnel, mais il faut voir la froideur de ce qu'il est réellement, un signe de défaillance du système multi-organique et un déséquilibre persistant, voire générationnel. En outre, c'est l'hypothalamus qui régule la température de votre corps, ainsi que votre degré de motivation (oui! oui! votre motivation) et votre libido. L’hypothalamus est en fait «en amont» de votre thyroïde, ce qui aide l’hypophyse à réguler la thyroïde.

Le corps en bonne santé subit des fluctuations de température quotidiennes (diurnes), avec la température la plus fraîche au réveil le matin de 6h à 8h et le plus chaud le soir de 20h à 22h. Le suivi de la différence entre les températures du matin et du soir devrait révéler, chez une personne en bonne santé, une différence d'au moins 0,5 ° C (0,9 ° F). Les personnes ayant une température corporelle basse et une affection dégénérative globale constateront que cette variation de température est minimale. Une autre découverte inhabituelle de la température corporelle dérégulée est que la soirée est souvent plus froide que la lecture du matin.

Les meilleures chances pour le corps de guérir à long terme augmentent proportionnellement au rétablissement de la température corporelle normale. L'effet des médicaments les plus parfaitement sélectionnés est limité par l'énergie disponible dans le corps pour utiliser correctement ces médicaments.

Vous devez vous adresser à votre corps dans toutes les directions et avec tous les outils d'équilibrage disponibles. Vous ne pouvez jamais vraiment surmonter cette condition avec des pilules. Les thérapies doivent impliquer, réactiver et stimuler les aspects rythmiques, métaboliques et nerveux / sensoriels de votre corps, en s'adressant au corps et à l'esprit.

D'autres thérapies de soutien conçues pour restaurer les rythmes du corps doivent être appliquées. Ces thérapies peuvent inclure  la thérapie par contraste chaud et froid, les thérapies infra rouge comme le Photon-PEMF-Infra mat Pro et les sauna régulier sont tout particulièrement conseillés. 

La température corporelle basse doit être adressée pour ramener le corps à l'équilibre. La température doit être élevée pour mettre fin au processus de mort du corps et aider le corps à éliminer les débris cellulaires ou les «boues» du corps.

Traitement:

• Surveillance de la température et représentation graphique (au réveil avant de se lever du lit et entre 20h et 22h après une période de repos de 30 minutes) (Demander moi votre feuille de suivi pour noter votre température)

• Dormez sur un Photon PEMF Infra-Mat Pro®, procurant une détoxification et une restauration de la viscosité du fluide et de la chaleur du corps central par le biais d'une chaleur infrarouge variable et d'ions chargés négativement provenant de cristaux d'améthyste.

 Réserver votre première séance gratuite de 15 minutes 

Pour une séance d'une heure les tarifs sont de 30$ pour le mois de mars

A partir du mois de avril, les tarifs seront de 40$ la session