Category Archives for "santé"

Être faux positif! Est-ce possible?

Saviez-vous qu'il existe certaines conditions qui font en sorte que nous testons positif mais que c'est faux!

Un extrait du petit feuillet qui acompagne l'ampoule d'injection

D'autres évidences

Le virologue Henry Makow annonce que le virus a atteint moins de 1%

Le zinc prévient la réplication du virus

Le zinc inhibe le corona virus

Des tests qui ne réagissent pas bien!

Le terrible secret des CT Scan et PET scan

La tomodensitométrie et la TEP serait a l'origine de plusieurs cas de cancer chaque année.

Si ne vous connaissez pas les dangers de ses technologies, vous exposer à des dose toxique de radiation et pourquoi?  Pour savoir si vous avez un cancer vous allez vous exposer à un ou plusieurs dose toxique de radiation pour guérir le cancer !

Les hôpitaux sont même accusé de faire trop de scan inutile (6)

"Les risques liés à un seul scanner corporel ne sont pas importants : Si 1 200 personnes de 45 ans en subissent un, on peut s'attendre à ce qu'une d'entre elles meure d'un cancer radio-induit", explique M. Brenner à la WebMD. "Mais si vous envisagez de le faire régulièrement, comme une modalité de dépistage de routine, alors les doses de radiation commencent à s'additionner et les risques commencent alors à être assez élevés". Un seul scanner du corps entier donne à une personne une dose totale de radiation d'environ 12 mSv. C'est proche de la dose de 20 mSv liée au cancer chez les survivants japonais des bombes atomiques. Et chacun de ces scanners ajoute 12 mSv supplémentaires à l'exposition totale d'une personne au cours de sa vie. Des études suggèrent que les scanners corporels ne sont pas utiles aux personnes de moins de 45 ans. C'est ce qui a conduit Brenner à calculer le risque de cancer pour une personne qui a décidé de passer chaque année un scanner corporel complet à partir de cette date. "Si vous commencez à 45 ans et que vous passez des examens annuels jusqu'à 75 ans, vous avez une chance sur 50 d'avoir un cancer radio-induit, ce qui est un risque énorme", explique M. Brenner. "Tant que les avantages ne sont pas clairs, il n'y a pas beaucoup d'avantages à avoir des scanners corporels de routine chaque année ou même tous les deux ans. Mais un seul scanner n'est pas un gros problème".(9)

La tomographie assistée par ordinateur (CT ou CAT) aide les médecins à détecter tous les types de cancer et de calculs rénaux. Mais certains médecins s'inquiètent de la sécurité de ces procédures, et notamment de l'augmentation du risque de cancer. Un scanner contient une méga-dose de radiation, jusqu'à 500 fois plus que les rayons X conventionnels.(8)


La plupart des chercheurs s'accordent à dire qu'il n'existe pas de dose de radiations ionisantes qui soit si faible qu'elle n'ait pas d'effet sur notre corps, et qui endommage nos cellules et pire notre ADN.

Il est également important de noter que chaque exposition aux rayonnements s'accumule dans notre corps et que le risque de cancer augmente avec chaque exposition aux rayonnements. Ainsi, même s'il est peu probable qu'une seule source d'exposition aux rayonnements provoque un cancer en soi, les expositions combinées s'accumulent tout au long de notre vie et augmentent notre risque de cancer au fil du temps. C'est pourquoi il est important de limiter les expositions inutiles aux rayonnements. L'exposition aux rayonnements pendant certaines périodes sensibles du développement, telles que l'enfance et la puberté, présente également plus de risques pour la santé que les mêmes expositions chez les adultes. Vous imaginez maintenant combien il est important de garder les enfants hors des ondes wi-fi et de ne pas leur donner des cellulaires en guise de jouer.

Le corps tout entier est exposé lors d'une TEP car le rayonnement provient d'un "traceur" qui est injecté et se propage dans tout le corps. Ce test fonctionne de manière très différente des autres tests et n'utilise pas de rayons X. Il utilise des rayons gamma, qui ont généralement un niveau d'énergie plus élevé que les rayons X.
Le scanner TEP fonctionne en injectant (ou en avalant) de petites quantités de matières radioactives, qui se répandent ensuite dans tout le corps. Le scanner TEP est ensuite utilisé pour détecter le rayonnement émis par la matière radioactive dans votre corps. Les procédures qui utilisent des matières radioactives pour diagnostiquer et traiter les patients sont appelées "médecine nucléaire".

La dose de rayonnement d'un scanner TEP est similaire à celle d'un scanner CT, et expose donc les personnes à une dose de rayonnement relativement élevée par rapport aux autres types de scanners. Il est préférable d'utiliser la thermographie, car elle n'implique pas de rayonnement. (1)

La tomographie assistée par ordinateur (CT ou CAT) aide les médecins à détecter tout, des calculs rénaux aux tumeurs. Cela s'explique en partie par le fait que les scanners CT donnent des images d'une résolution beaucoup plus élevée que les rayons X médicaux classiques. L'inconvénient est qu'ils exposent également le patient à une quantité de radiations parfois des milliers de fois supérieure à celle d'une radiographie médicale ordinaire.
De nombreux experts reconnaissent qu'il s'agit là d'un gros problème.
Il y a eu une explosion de scanners inutiles au cours des dix dernières années, ce qui signifie que des centaines de milliers d'Américains sont confrontés à des décès  inutiles dus à des cancers provoqués par les scanners.

Que devez-vous faire si votre médecin vous prescrit un scanner pour vous ou votre enfant ?
Chaque année, plus de 1,5 million d'enfants américains en subissent au moins un. Les chercheurs disent que vous devriez y réfléchir à deux fois. Les doses extrêmement élevées de radiation provenant de ces scanners ne sont pas inoffensives. De nombreux patients se voient prescrire plusieurs scanners inutiles, ce qui est souvent dû à un manque de communication entre les médecins. Il est tout simplement ridicule de faire faire le même scanner deux fois simplement parce qu'un médecin "n'a pas reçu le mémo". En fait, c'est tragique si l'on considère qu'il s'agit d'une erreur qui pourrait doubler le risque de développer un cancer à la suite de l'intervention.

La Food and Drug Administration (FDA) a averti que les radiologues exposent souvent ces enfants à des doses de radiation bien supérieures à ce qui est sans danger pour leur âge et leur poids - selon certaines estimations, jusqu'à six fois plus que ce qui est nécessaire pour produire des images claires.
Les enfants courent un risque plus élevé de développer un cancer radio-induit. La raison en est que les enfants sont beaucoup plus sensibles aux radiations en raison de la façon dont leurs cellules se divisent. Leur ADN est beaucoup plus susceptible d'être endommagé. Alors que le risque qu'un adulte développe un cancer à la suite d'un scanner est d'environ 1 sur 200, pour un enfant, le risque est de 1 sur 50.

Dans certains cas, le scanner est une nécessité. Pour diagnostiquer un traumatisme crânien grave ou des blessures internes, pour diagnostiquer un cancer existant ou une douleur abdominale aiguë, une échographie ou une IRM ne suffisent pas. Mais cela ne rend pas moins alarmant le fait que près de 3000 personnes, rien qu'aux États-Unis, sont atteintes d'un cancer chaque année à la suite d'un scanner.
Pour aggraver le problème, il n'est pas toujours facile de savoir quand les niveaux d'un scanner se situent dans la zone de danger.

Lorsque les niveaux de radiation sont trop élevés sur les rayons X traditionnels, les images semblent surexposées ; il est facile de voir que quelque chose ne va pas. Avec les scanners, l'image est si bonne qu'elle ne risque pas d'être compromise, même lorsque les niveaux de radiation sont bien au-dessus de la normale, selon l'American College of Radiology.
"C'est une des raisons pour lesquelles de nombreux centres ne reconnaissent même pas qu'il y a un problème", a déclaré Kevin Roche, radiologue pédiatrique au centre médical de l'université de New York.
Pourquoi tant de scanners sont-ils prescrits en premier lieu ?
Il y a une longue liste de raisons, mais en voici quelques-unes :
Les médecins craignent d'être poursuivis pour faute professionnelle s'ils couvrent toutes les bases.
Les scanners corporels sont annoncés comme un moyen de trouver tout ce qui pourrait vous arriver. De nombreuses personnes considèrent le scanner corporel comme une mesure proactive.
Certains patients demandent un scanner parce qu'ils craignent qu'il y ait un problème caché qui n'a pas encore été détecté - les anciens fumeurs entrent dans cette catégorie.
Pourquoi les scanners sont dangereux pour votre santé.
Les radiations provoquées par les scanners causent des modifications de l'ADN qui conduisent au cancer
Les mutations chromosomiques qui conduisent à des cancers agressifs. Il y a aussi les erreurs de diagnostic et faux positifs
Comment se protéger?
Dans la mesure du possible, évitez simplement les rayons X. N'oubliez pas qu'un scanner est parfois nécessaire. Mais demandez toujours à votre médecin si une IRM ou une échographie peut être effectuée à la place. Ils ont moins d'effets secondaires nocifs et peuvent souvent faire l'affaire tout aussi bien. Ne vous mettez pas en danger, vous ou votre enfant, en raison des avantages perçus des scanners de haute technologie(2).

Chaque année, près de 3000 Américains sont atteints d'un cancer à la suite de cette seule intervention : Le ferez-vous ? (3)

Des études publiées établissent que la tomodensitométrie cause le cancer :(4)

Le 22 mai, InTech (https://www.intechopen.com) a publié une revue des preuves que les dommages causés à l'ADN par l'inhalation et l'ingestion de radioactivité artificielle ont de graves effets sur la santé. C'est la première fois qu'un examen aussi approfondi des mécanismes génétiques des dommages causés par les rejets nucléaires est publié dans la littérature scientifique.(5)

(1) https://www.washingtonpost.com/national/health-science/how-much-to-worry-about-the-radiation-from-ct-scans/2016/01/04/8dfb80cc-8a30-11e5-be39-0034bb576eee_story.html?fbclid=IwAR3oz_7rvC--pUeZnluCnxA6abL6XkbZpGrQTXUdWXAICdn8gVE-XziJIa4&noredirect=on

(2) https://www.riverdalechiropractor.com/blog/7374-the-medical-device-that-causes-30-000-cancer-cases-each-year-have-you-been-exposed?fbclid=IwAR032ODPhL21DXbL14TEDy4k39bDfH-ZpV944fdE0Bvu1iysLwFk3GAiqaY

(3) https://articles.mercola.com/sites/articles/archive/2010/09/25/high-ct-scan-radiation-is-deadly.aspx?fbclid=IwAR3IS7P-Zz0Jo_o2ALav2wyYgni46RUg2gW2-EEMz-jp3ZJYVufCZxam8M8

(4) https://preventdisease.com/news/10/022310_ct_scans_cause_cancer.shtml?fbclid=IwAR2zkDIfUqV1oVmMUX3UQgg6KAlVHloxgGZw43miPiV1ueeZgcYaY7fHx6I


https://www.greenmedinfo.com/blog/review-reveals-radiation-risk-models-underestimate-harms-exposure-10000-fold

(5) https://www.intechopen.com/articles/show/title/aspects-of-dna-damage-from-internal-radionuclides

(6)https://www.consumerreports.org/cro/2014/04/dangers-of-ct-scans/index.htm

(7) https://tucson.com/news/science/health-med-fit/study-ct-scan-overuse-may-raise-risk-of-cancer/article_0452a902-a0c2-5365-953b-897b32aea8ad.html

(8)http://content.time.com/time/health/article/0,8599,1818520,00.html
(9) http://www.aboutcancer.com/ct_radiation_exposure.htm

L’ablation des amygdales et des adénoïdes augmente le risques de 28 maladies!

Traduit de l'anglais:

Alors que l'établissement médical conventionnel préconise l'ablation des parties du corps " brisées " ou " défectueuses ", une étude décisive sur les effets à long terme de l'ablation des amygdales et des adénoïdes remet en question le bien-fondé de cette chirurgie, pratiquée sur près d'un demi-million d'enfants aux Canada & États-Unis chaque année

Si vous étiez un enfant né aux États-Unis (ou au Canada) entre les années 1950 et 1970, il y a de fortes chances que vous ou quelqu'un que vous connaissez ayez subi l'ablation des amygdales ou une adénoïdectomie. J'étais l'un de ces enfants. Quand j'avais 4 ans, on m'a enlevé mes adénoïdes. Je souffrais déjà d'asthme bronchique grave, nécessitant un traitement d'urgence à l'hôpital plusieurs fois par an, et parfois jusqu'à trois fois par mois. La chirurgie des adénoïdes a été pratiquée apparemment pour " soulager " l'obstruction des sinus. Mais après l'intervention, mes symptômes se sont aggravés. À l'âge de seize ans, j'ai dû subir une autre chirurgie d'obstruction des sinus, cette fois pour des polypes sinusaux et une déviation de la cloison nasale.

Bien que le nombre de cas ait diminué au cours des dernières décennies, les amygdalectomies et les adénoïdectomies sont toujours deux des chirurgies les plus courantes pratiquées sur les enfants dans le monde entier. Depuis les premiers cas documentés d'ablation des amygdales et des adénoïdes, les risques par rapport aux avantages des procédures étaient au mieux discutables, mais une étude danoise récemment publiée a peut-être finalement fait pencher la balance en faveur de cette " norme de soins ".

Selon " A Brief History of Tonsillectomy ", les amygdales sont des organes lymphoïdes situés à l'entrée des systèmes digestif et respiratoire, dont l'inflammation a conduit à des centaines d'années de procédures d'extraction documentées. Les amygdales sont souvent enlevées chez les enfants lorsqu'elles sont enflammées ou infectées - ce qui se produit souvent avant la puberté - même si elles sont un instrument de défense du système immunitaire qui peut aider l'organisme à prévenir d'autres types d'infection. Plus d'un demi-million d'amygdalectomies sont pratiquées chaque année aux États-Unis sur des enfants de moins de 15 ans.

Indiqué comme un traitement standard pour les enfants avec une variété de plaintes de maux d'oreille, de nez, et de gorge, c'est un euphémisme de dire que les amygdalectomies sont sur-prescrites. Les amygdales sont souvent enlevées à titre préventif pour prévenir les infections récurrentes, plutôt qu'en dernier recours pour rétablir la santé dans des cas rares et extrêmes. Il en va de même pour l'ablation des adénoïdes. Les médecins qui suivent aveuglément les tendances médicales dominantes ne parviennent souvent pas à donner un consentement pleinement éclairé aux parents, qui n'ont alors pas une compréhension précise des risques et des limites de ces chirurgies " de routine ". Ce climat de doute présente des risques encore inconnus pour le bien-être à long terme de millions d'enfants dans le monde entier.

Une étude réalisée en juin 2018 sur plus d'un million d'enfants danois a ajouté un argument convaincant contre les amygdalectomies pratiquées de façon aussi désinvolte. Dans une toute première étude sur les effets à long terme des amygdalectomies, des chercheurs de l'Université de Melbourne en Australie et de l'Université de Copenhague au Danemark ont consulté les dossiers médicaux de 1,2 million d'enfants entre 1979 et 1999. Sur le nombre total d'enfants étudiés, 11 830 avaient subi une amygdalectomie (ablation des amygdales), 17 460 avaient subi une adénoïdectomie (ablation des adénoïdes, glandes lymphatiques situées en haut et derrière les amygdales qui se défendent contre l'infection) et 31 377 avaient subi une procédure combinée au cours de laquelle les amygdales et les adénoïdes ont été enlevées. Aucun autre problème de santé grave n'était présent chez les enfants des groupes de discussion.

Les données ont été analysées à partir de la période de vingt ans commençant lorsque les enfants avaient moins de 15 ans et s'étendant jusqu'à la trentaine, ce qui a permis d'obtenir un éventail de données pouvant indiquer le développement de divers problèmes de santé à long terme. Selon l'un des principaux auteurs de l'étude, le Dr Sean Byars, " Nous avons calculé les risques de maladie selon que les adénoïdes, les amygdales ou les deux étaient enlevés au cours des neuf premières années de vie, car c'est à ce moment que ces tissus sont les plus actifs dans le système immunitaire en développement ".

Publiés dans le Journal of the American Medical Association Otolaryngology Head and Neck Surgery, les résultats ont contraint les scientifiques à demander une " nouvelle évaluation des alternatives " à cette procédure trop courante. L'impact de la chirurgie d'ablation des amygdales et/ou des adénoïdes sur les résultats futurs de la santé a été jugé " considérable ". On a constaté que le risque de développer certaines maladies des voies respiratoires supérieures, notamment

  •  l'asthme, 
  • la grippe,
  • la pneumonie,
  • la bronchite chronique et
  • l'emphysème, était presque trois fois plus élevé chez les enfants ayant subi une amygdalectomie.
  • L'ablation des adénoïdes en plus des amygdales a plus que quadruplé les risques de développer
  • des allergies,
  • une inflammation de l'oreille interne et
  • une sinusite.

    Bien que les chercheurs admettent qu'une amygdalectomie peut aider à réduire à court terme les infections ORL (oreille, nez et gorge) et les malaises qui y sont associés, l'observation des tendances de la santé à long terme suggère fortement que ces gains sont de courte durée, ne produisant aucune réduction à long terme des anomalies respiratoires, ni de la sinusite chronique, deux des raisons les plus courantes de pratiquer des amygdalectomies.

    Au contraire, les risques de ces problèmes ont soit augmenté de façon significative, soit n'étaient pas significativement différents de ceux des enfants sur lesquels aucune amygdalectomie ou adénoïdectomie n'a été pratiquée.
  • Il est choquant de constater que des problèmes de santé non liés, comme certaines maladies de la peau, les infections oculaires et parasitaires, étaient 78 % plus fréquents chez les adultes qui avaient subi une de ces chirurgies, comparativement aux adultes qui avaient encore leurs amygdales.

Les chercheurs postulent que ces glandes pourraient former une barrière protectrice entre les bactéries et les virus envahissants qui cherchent à s'implanter dans les tissus sensibles et réceptifs des poumons et de la gorge. Le positionnement de ces glandes pourrait assurer une importante fonction de filtrage à cette intersection vitale où notre souffle entre en collision avec les détritus du monde extérieur. Considérant que l'étude a révélé une forte augmentation des facteurs de risque pour plus de 28 maladies, les résultats indiquent-ils que ces glandes apparemment inoffensives jouent un rôle plus important dans le fonctionnement du système immunitaire que ce qui a été crédité auparavant ?

Il est clair, selon le Dr Byers, que ces résultats appuient, au minimum, le report des chirurgies d'ablation des amygdales et des adénoïdes pour permettre le développement complet du système immunitaire de l'enfant. Il est également clair que la sagesse médicale dominante doit évoluer au-delà du point de vue selon lequel nos organes internes fonctionnent en isolation, et que les parties du corps qui fonctionnent mal peuvent simplement être enlevées sans affecter l'ensemble. "Comme nous en découvrons plus sur la fonction des tissus immunitaires et les conséquences à vie de leur retrait, en particulier pendant les âges sensibles où le corps se développe, cela aidera, espérons-le, à guider les décisions de traitement pour les parents et les médecins." Le Dr. Byers a exprimé. Il est impératif que l'établissement médical intègre immédiatement de nouvelles découvertes comme celles-ci, afin qu'une autre génération de jeunes ne souffre pas d'une conformité rigide à des traditions aussi malavisées.

En ce qui concerne ma propre expérience de l'ablation des adénoïdes à l'âge de 4 ans, j'ai connu plus d'une décennie de crises d'asthme récurrentes et ininterrompues nécessitant une intervention d'urgence et, comme je l'ai dit, une chirurgie des sinus à l'âge adulte pour corriger l'obstruction croissante de mes sinus. Il est clair que mon expérience personnelle avec cette procédure confirme ce que l'étude a découvert : la procédure, en général, aggrave la santé d'une personne au fil du temps.

Il est également important de noter que l'établissement médical conventionnel recommande régulièrement l'ablation d'organes comme " norme de soins " 

J'espère que des études comme celles qui sont rapportées ici contribueront à contrecarrer cette façon inquiétante de penser au corps et au risque de maladie et que le principe de précaution et le principe éthique médical fondateur de " ne pas nuire " seront rétablis pour servir de guide dans la détermination de la " norme de soins ".

Pour en savoir plus sur les remèdes naturels contre le mal de gorge et les infections de la gorge, consultez les résumés dans la base de données de recherche GreenMedInfo.

Idiopathic Thrombocytopenia Purpura

Il semble avoir 2 causes possibles pour voir naître le Idiopathic Thrombocytopenia Purpura

Une des causes serait l'effet de la vaccination et la deuxième, les médicaments


Measles-mumps-rubella vaccine that is given in the second year of life is associated with an increased risk of immune thrombocytopenia purpura.

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18310189


This study confirms the increased risk of ITP within 6 weeks after MMR vaccination. However, the attributable risk of ITP within 6 weeks after MMR vaccination is low.

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12534647


TESTING: 

“Her mood, [change in] eating [habits], and ear infections started three months ago after the MMR.”

The parents are very pro-vaccine and doctors can’t figure out what is wrong with the child.

❌ July 13th 2019: I receive another message from my friend.

The friend’s child is having ongoing issues. Unusual sleepiness, constant runny nose, excessive bleeding and bruising, low appetite… more seizures. The child has seen three specialists in addition to her pediatrician (pulmonologist, neurologist, an ENT) and going to see additional specialists (another ENT, hematologist, allergist). No one can figure out what’s wrong.

Voyons ici bas les nombreux médicaments qui causerait l'apparition de cette maladie (Voir lien)

​Causes
La thrombocytopénie d'origine médicamenteuse survient lorsque certains médicaments détruisent les plaquettes ou interfèrent avec la capacité de l'organisme à en fabriquer suffisamment.

Il existe deux types de thrombocytopénie d'origine médicamenteuse : immunitaire et non immunitaire.

Si un médicament amène votre organisme à produire des anticorps qui cherchent et détruisent vos plaquettes, on parle de thrombocytopénie immunitaire induite par un médicament. L'héparine, un anticoagulant, est la cause la plus fréquente de la thrombopénie immunitaire d'origine médicamenteuse.

Si un médicament empêche la moelle osseuse de produire suffisamment de plaquettes, on parle alors de thrombocytopénie non immunitaire d'origine médicamenteuse. Les médicaments de chimiothérapie et un médicament contre les crises d'épilepsie appelé acide valproïque peuvent entraîner ce problème.

Les autres médicaments qui causent une thrombocytopénie d'origine médicamenteuse sont les suivants

Nouveau bio-marqueur pour évaluer votre santé! La phase d’ange PhA

La NASA utilise un appareil mesurant la composition corporelle et cellulaire

Et si je vous disais qu'il existe un appareil que vous n'avez jamais entendu parler qui gagne en popularité auprès du publique pour évaluer votre santé et ce mieux qu'une balance! Vous me diriez Hein! Jamais entendu parler! Bien sur car cette appareil n'était réserver que pour le corps hospitalier, les élites du sport et même la NASA (1)!

Les meilleures professionnels en approche intégrative utilise la composition corporelle incluant la PhA depuis longtemps!

Il y a une nouvelle mesure du corps qui gagne en popularité, appelée Angle de phase. Il est actuellement utilisé dans les hôpitaux pour surveiller l'évaluation nutritionnelle et reconnu comme un biomarqueur général du " bien-être " et d'équilibre des fluides (2), mais cette mesure a trouvé son chemin dans l'industrie du fitness avec une intrigue énorme. Il existe une corrélation statistiquement significative entre l'angle de phase et la force musculaire (masse musculaire maigre).(3)

Serait-ce une autre façon de mesurer avec précision la force musculaire et de prévenir le surentraînement et les blessures ?

Mesurer l'angle de phase d'une personne est simple, rapide et non invasif, tout comme mesurer la composition corporelle.

La phase d'angle et le pouls de la santé mondiale,  

Des recherches récentes et passionnantes ont mené à l'acceptation de Phase Angle comme marqueur de santé mondiale. Bien qu'il n'y ait pas encore de seuils ou de fourchettes normales, il y a certainement une tendance générale que les individus peuvent suivre. Un abaissement de l'angle de phase reflète une détérioration de la santé, alors qu'une augmentation de l'angle de phase indique une amélioration de la santé, souvent liée à une augmentation de la masse musculaire maigre par l'entraînement musculaire, une alimentation saine ou une bonne forme physique générale et le bien-être.

L'angle de phase est une mesure à partir d'un dispositif d'impédance bioélectrique spécifique et avancé spécialement conçu pour mesurer l'angle de phase. Elle a été décrite comme une mesure directe de l'intégrité des membranes cellulaires dans notre corps. Ainsi, les cellules saines de l'organisme reflètent un angle de phase plus élevé, de la même manière, un angle de phase plus faible indiquera des cellules malsaines ou une maladie (aiguë ou chronique). Dans certains milieux hospitaliers, les cliniciens ont utilisé l'angle de phase pour surveiller la croissance ou le rétablissement des cellules tumorales, particulièrement le cancer du sein (International Journal of Health & Allied Sciences - Vol. 3 - Issue 1 - Jan-Mar 201).

En plus des nombreux avantages en milieu clinique, l'angle de phase est de plus en plus reconnu comme un indicateur de la force musculaire et de l'état nutritionnel. En fait, la plupart des professionnels de la santé ont maintenant entendu parler de la Phase Angle pour l'évaluation de la composition corporelle.

Ceci a le potentiel pour une grande variété d'applications potentielles telles que les blessures sportives, la rééducation et le suivi de l'entraînement musculaire.(5)

Une étude basée sur des athlètes brésiliens d'élite montre une forte corrélation entre l'angle de phase et l'augmentation de la force musculaire, et note en fait que " l'entraînement physique intense peut affecter la stabilité de la membrane cellulaire " comme le montre le marqueur d'angle de phase. Ceci a conduit à la question de savoir si l'angle de phase peut réellement prédire les blessures ?  (Actes de la Société de Nutrition (2008), 67 (OCE8), E332)

L'équipe olympique d'aviron de Slovénie a utilisé l'angle de phase à Rio dans le cadre de son entraînement, et il a été constaté qu'un angle de phase anormalement élevé (>10) indiquait un surentraînement et une mauvaise performance due à la fatigue musculaire.

Devrions-nous donc suivre notre angle de phase au lieu de notre poids si notre objectif est le bien-être holistique ainsi qu'une augmentation de la force musculaire ? Cette simple mesure pourrait-elle nous donner plus de valeur que nous ne le pensons ? Le potentiel de cette petite figure est énorme. Je n'ai aucun doute qu'il s'agira d'un biomarqueur bien connu dans l'industrie du fitness ainsi que dans l'industrie médicale dans un avenir très proche. (3)

Cependant même si ce bio-marqueur semble animé les professionnels de la santé intégratif vers un avenir positif, il est néanmoins un indicateur pour indiquer la survie à un cancer comme expliqué dans le prestigieux Journal de recherche sur le cancer 'ONCOLOGY'. La phase d'angle et les thérapies nutritionels pourrait en effet permettre d'augmenter la survie des patients et même de le prédire dans la population qui chercherait à mettre toutes les chances de leur côté en prenant un pas d'avance en prévention! (6)

(1) La NASA utilise le BIA pour évaluer la santé des astronautes dans l’éspace

(2) Les hôpitaux utilisent un appareil de bio-impédance pour mesurer les divers marqueurs du corps donc, la fluidité

(3)Is Phase Angle the new Fitness Biomarker?

(4) L'angle de phase et la relation avec la mortalité

(5) Deux façons spectaculaire d'évaluer la santé l'analyse impédance et l'angle de phase 

(6) Le prestigieux journal de la recherche sur le cancer se prononce sur l'importance du test de bioélectrical impédance

Prendre des médicaments pour la grippe nous rendrait plus malade!

En cas de doute, toujours consulter votre médecin.

La prochaine fois que vous sentirez la grippe arriver, réfléchissez à deux fois avant de prendre des analgésiques - ils pourraient vous faire plus de tort que de bien.(1) En effet le marketing pharmaceutiques est très agressif et nous fait croire que notre corps est stupide et qu'il nous faut cesser cette fièvre a tout prix!  Mais est-ce vraiment ce qu'il faut faire? Il faut comprendre que big pharma ont des chiffres d'affaires les plus lucratifs qu'il soient et que leur département de marketing est aussi gros que leur département de recherche! Ce qui devrait nous faire réfléchir! (2)

Avec la saison grippale en Amérique du Nord, des millions de personnes vont prendre des remèdes contre la grippe, qui comprennent généralement des analgésiques.

Le conseil médical général aux États-Unis suggère même de prendre des analgésiques tels que l'acétaminophène ou l'aspirine. Mais même si les analgésiques peuvent vous aider à vous sentir mieux, ils peuvent aussi faire baisser la fièvre, ce qui peut rendre le virus plus agressif vue que vous arrêter votre système immunitaire de fonctionner!

Le Tylenol affaiblit l'immunité et affaiblit la détoxification!

En effet, la fièvre est l'arme ultime que le corps possède pour se défendre des pathogènes et en prenant vos 'pilules' à chaque 4 heures, le corps doit retarder son travail d'anéantir le virus! Et celui-ci possède amplement de temps pour 'hacker' davantage vos propres cellules! Ah non! Le marketing pharmaceutique vous a donc raconté des histoires que de faire baisser la fièvre était une nécessité, c'est plutôt le contraire! 

La première analyse de l'effet de ce phénomène sur la population montre que les analgésiques pris aux niveaux actuels pour traiter la fièvre pourraient causer 2000 décès dus à la grippe chaque année aux États-Unis seulement.

Il faut comprendre que la fièvre est une arme antivirale, car de nombreux virus ont du mal à se répliquer au-dessus de notre température normale de 37 °C. La recherche démontré clairement que le soulagement de la fièvre ralentit la guérison! Au lieu de 7 à 10 jours, votre système immunitaire devra faire du sur-temps et par ricochet, vous serez grippez encore plus longtemps! 

Certaines études ont montré qu'une baisse de la fièvre peut prolonger les infections virales et augmenter la quantité de virus que nous pouvons transmettre à d'autres, dit David Earn de l'Université McMaster à Hamilton, au Canada.

Pour découvrir l'impact que cela pourrait avoir sur une épidémie de grippe, Earn et ses collègues se sont tournés vers une étude de 1982 qui a montré que les furets, un modèle animal commun pour la grippe humaine, produisaient plus de virus de la grippe saisonnière si leur fièvre était réduite soit par des analgésiques.

L'équipe de Earn s'est servie de ces résultats pour estimer combien de virus supplémentaires les personnes atteintes de grippe ordinaire pourraient produire si leur fièvre était supprimée, et a utilisé des études épidémiologiques chez les personnes pour estimer combien de cas de grippe supplémentaires cela pourrait causer.

À l'aide d'un modèle mathématique, ils ont appliqué ces estimations au nombre de personnes par an aux États-Unis qui contractent la grippe, font de la fièvre et prennent les médicaments.

Ils ont découvert que les analgésiques utilisés aux États-Unis pourraient augmenter la transmission de la grippe hivernale ordinaire jusqu'à 35 pour cent!!! 

Chaque hiver, 41 000 personnes en moyenne, principalement des personnes âgées, meurent de la grippe aux États-Unis. Cela pourrait donc signifier 1700 à 3000 décès supplémentaires par an, selon la souche de grippe en circulation.

Paul Andrews, membre de l'équipe de l'Université McMaster, affirme que leur estimation est prudente parce qu'elle ne tient compte que des quantités accrues de virus éliminés. Une période d'attente plus longue pourrait également faire une différence, tout comme le feraient les personnes qui se sentent mieux avec des analgésiques qui retournent au travail ou à l'école alors qu'elles sont encore contagieuses.

Les acétaminophène sont la cause de toxicité au foie et de plus détruit l'antioxydant maître de notre corps. Le glutathion (3), en effet cet élément protège notre corps des effets toxique des médicaments. Il possède des effets neurologiques graves et plus de 100,000 américains sont victime d'une intoxication grave!(4) 

En cas ou vous le saviez pas! Pourquoi le mucus est nécessaire?  Le mucus créer sert au système immunitaire qui aide a immobilisé les pathogènes en les emprisonnant! Donc le mucus est nécessaire au système immunitaire.

Pourquoi vous avez une toux grasse? La toux sert pour déloger le mucus qui a emprisonner les pathogènes. C'est le seul moyen que le corps utilise pour éliminé le mucus qu'il a créer. 

Votre système immunitaire est la clef de votre santé. Son rôle est déterminant sur votre capacité de détruire le pathogène. Votre corps, comme vous pouvez le constater possède des processus assez élaborer pour vous auto-guérir!

Si vous désirez aider votre corps, prenez des tisanes chaudes faites de vrai gingembre et de citron et garder le lit pour permettre à votre corps de s'auto-guérir plus vite!

Il faut savoir que la grippe est un virus et que celui-ci est un éléments génétique parasite
Le virus (qui signifie « poison » en latin) représente un agent infectieux réduit à son strict minimum : une capsule en protéines (appelée capside) protégeant un brin de matériel génétique codant pour lui-même et la capsule.

Si vous prenez des l'acétaminophène et que vous voyez que votre grippe se poursuit quand même, il est possible que vous soyez la cause du ralentissement de votre auto-guérison! Mais je vous rappelle que les antibiotiques n'ont aucun effet sur les virus. Les virus est à l'origine de la grippe, Pour se multiplier, le virus, environ vingt fois plus petit qu'une bactérie, doit rentrer dans la cellule hôte et parasiter ses fonctions de réplication. Pour cette raison aucun vaccin n'existe pour la grippe. On a vu l'efficacité des vaccins à 0% il y a pas très longtemps. (6) Encore le marketing! 

Les antibiotiques réduiraient l'efficacité des cellules immunitaires (7)

Prendre attention si on vous prescrit des antibiotiques car leur effets est de plus en plus lié à la résistance aux antibiotiques et peut être la cause de la création des SUPERBUG. De plus certaines études démontrent que la prise d'antibiotique serait la cause de certain cancer! (5)

(1) https://www.reuters.com/article/us-health-flu-acetaminophen-idUSKBN0TX2J420151215

(2) https://reporterre.net/Les-cinq-methodes-de-l-industrie-pharmaceutique-pour-nous-bourrer-de

(3) https://www.alternativesante.fr/glutathion/le-seul-antioxydant-dont-on-ne-nous-parle-jamais

(4) https://www.alternativesante.fr/medicaments/le-paracetamol-toujours-autorise

(5)https://www.doctissimo.fr/html/dossiers/cancer_sein/sa_7499_cancer_sein_antibiotiques_danger.htm

(6)https://www.cbc.ca/news/health/flu-vaccine-effectiveness-study-signals-no-protection-this-year-in-canada-1.2937144

(7)https://www.futura-sciences.com/sante/actualites/medecine-antibiotiques-reduiraient-efficacite-cellules-immunitaires-69434/

Les marathons. Pourquoi courir endommage notre santé.

Courir un marathon. Est-ce une folle idée ou

est-ce un accomplissement de soi ?

Pour quelles raisons fait-on un marathon ? Un accomplissement personnel mais est-ce une atteinte à notre santé ?

Nous, les humains avons du mal a analyser une situation dans son ensemble ! On veut courir un marathon pour notre besoin personnel d’accomplissement sans même se demander quels sont les dangers à long terme de ce genre d’activité. On a un grand besoin de se sentir au contrôle de notre vie en domptant l’animal en nous en démontrant que le WILL POWER domine la bête. Courir est une activité facile à réaliser et donne un sentiment d’euphorie ! Mais on oublie certains faits qui impactent le fin équilibre de nos hormones, use prématurément nos articulations et impacte directement notre santé en diminuant considérablement notre système immunitaire.

Le Dr. Jade Teta vous explique que les marathons sont nocif pour la santé

Un marathon, pour ou contre ?

Cet article ne s’adresse pas aux athlètes. Et si vous avez un entraineur, celui-ci, je présume, connait les rudiments et vous aura pris en charge de façon à vous permettre de vous dépassé, en, je l’espère, vous aura informé du pour et du contre d’une activité aussi exigeante. Cet article s’adresse principalement aux individus qui veulent connaitre si les bienfaits de faire des marathons est une bonne ou une mauvaise chose.

Voilà les 5 raisons qui semble être contradictoires aux bienfaits de courir un marathon. Plus loin dans l’article plusieurs autres raisons pour lesquels explorer d’autres avenues qu’un marathon serait une idée géniale pour maximisé votre santé et maximisé la perte des kilos encore plus facilement.

Maximiser notre santé en courant ou une future atteinte à notre qualité de vie ?

Mais comment peut-on savoir si notre démarche est bonne ou mauvaise ? En faite il faut faire un choix et ceci sans même le faire consciemment. On doit mettre notre santé ou notre qualité de vie en premier ! Pour ma part, je prône une santé maximale pour vieillir en ayant une qualité de vie qui nous permet de prendre soin de nos projets de vie.

1) Courir devrais être une activité qui devrait être tenue au minimum! Mais pourquoi?

Courir est une chose facile à faire sans avoir besoin de trop penser, on enfile nos espadrilles et on se précipite dehors et ajustant notre montre POLAR comme si nous fessions le combat à nos calories. On vise le 300 ou même le 500, mais est-ce vraiment une méthode efficace ? En faite, non, ce n'est pas la meilleure et je m’explique ! 

N’importe quelle activité strictement cardio-vasculaire permet à notre corps de s’adapter qui en retour, deviendra plus efficace et celui-ci réduira le nombre de calories qu’il utilise pour faire la même activité jour après jour. Nous nommons cette fonction: l’adaptation métabolique.

Sachez que courir est une activité catabolique (détruit le muscle) contrairement à la musculation (anabolique) qui elle prône l’augmentation de la masse musculaire) en quelques mots, courir détruit le muscle et de deux, ralenti quelque peu notre métabolisme qui devient plus éco énergétique et donc sauvera des calories (Compensation métabolique) (5) https://www.t-nation.com/training/regular-cardio-will-make-you-fat

Dr. Jade Teta explique que trop ou pas assez d’exercice a un impact sur votre thyroïde/votre métabolisme

2)Souffrir de malaises cardiaques?

Écouter notre WILL POWER plutôt que d’écouter notre cœur. Si vous suivez les actualités, vous savez donc que beaucoup de marathoniens ont des séquelles de problèmes cardiaques et que même les études ne s’en cachent pas ! Il semble, par contre, affecter plus les hommes que les femmes. Des signes de fatigue ou de grande lassitude ou d’écœurantite sont des signes que nous devons écouter. Se reposer en cas de malaise devrait vous aligner avec votre santé. D’autres études démontrent que la plupart des malaises cardiaques se passent au dernier 25% de la course et même deux heures après. L’étude dit aussi que les 'murmures' au cœur peuvent être décelés par votre médecin. Une visite chez votre docteur pourrait être un bon prétexte pour vous assurez que vous être dans la meilleure santé possible. 

(1) https://www.forbes.com/sites/davidkroll/2014/04/15/why-do-healthy-people-die-running-marathons/#57759e951363

3)Les soins médicaux moins disponibles durant des larges événements

Ceux qui souffrent de problèmes cardiaques dans ses événements de ses envergures sont aux prises avec des rues barrées, des détours de toute sorte pour se rendre à l’hôpital et on plus de chance d’être pris en charge plus tard que plus tôt. Quelque peu décourageant si on considère le temps d’attente dans les urgences du Québec.

(3) https://time.com/4736467/marathons-running-heart-attack/

4)Pollution urbaine, grand danger pour la santé humaine.

On oublie combien l’oxydation causée par l’utilisation de l’énergie dans notre corps est préjudiciable à notre santé, à notre cœur et même à nos poumons ! Mais il n’y a pas que nos cellules qui produisent du CO2, les villes où sont courus les marathons sont une grande source de pollution. (Saviez-vous que la pollution que l’on respire est une cause plus en plus grandissante d’ACV ? Préserver votre santé pour des expéditions dans la nature avec des ami(e)s et éviter les villes qui vous obligent a respirer la pollution.

(4) https://www.runnersworld.com/rt-web-exclusive/polluted-runs

(5) https://www.theguardian.com/science/2016/jun/09/air-pollution-now-major-contributor-to-stroke 

5) L’exercice de longue durée, nocif pour une meilleure santé

L’exercice de plus d’une heure fait monter le taux de cortisol (Un niveau de cortisol élevé diminue l'hormone thyroïdienne) et produit des hauts niveaux d’oxydation, d’inflammation et augmente, en plus, de possibles dommages au cœur et diminue notre système immunitaire ! En effet, le Dr Mercola explique que trop de cardio causent sept fois plus de problèmes cardiaques ! Un pensé y bien. (6) surtout si vous ne respectez pas les phases de 'repos' et que vous allez courir quand même quand vous êtes déjà épuisé. Une autre étude de 2012 démontre un manque d’enzyme cardiaque après un marathon qui augmente le taux de 'plaquette' qui s’agglutine et qui peuvent formé des caillots sanguins.

(6) https://fitness.mercola.com/sites/fitness/archive/2012/06/01/long-cardio-workout-dangers.aspx

Pas de marathon = pas de médailles ! Mais comment peut-on exhibé notre fierté ?

En conclusion. Pour maximiser votre santé, planifier des exercices ou la soustraction de calories n’est pas le but ! Le plaisir de sortir pour respirer le grand air et d’éviter le stress devrait plutôt être mis à l’ordre du jour! Je vous avoue que marcher dans la nature à l'aide de bâtons de randonnée permet au corps entier de travailler et retire le stress sur les genoux ! Une pierre, deux coups ! De par ce fait, vous brûlerez davantage de calories, vous aurez engagé des micros muscles, augmenter votre niveau d’oxygénation, augmenter le nombre de neurotransmetteurs, mobilisé des idées sereines et paisibles et aurez des souvenirs inoubliables en photos et partagés entre amis de nouveaux endroits. 

Vous aurez même pris le temps de regardé quelques pics bois ou petits écureuils que vous n’auriez pas vus en essayant de ne pas vous fouler une cheville en évitant un automobiliste distrait à la ville ! Vous désirez avoir un défi de plus ? Munissez-vous d’un sac à dos et préparez-vous un petit lunch santé et un deux litres d’eau qui fera plus de poids et vous désaltéra tout à la fois.

Alors évité la pollution des villes pour vous entrainé et oublier votre machin comptes calories à la maison.

Pour les exercices du milieu de la semaine, ou les fins de semaine moins disponibles pour faire du sport acheter vous un podomètre et comptez plutôt les pas que vous aurez faits et pour atteindre le nombre magique du 10 000 pas achetez-vous une trampoline qui est l’exercice numéro un qui tonifiera tous les muscles et micro muscle de votre corps en combattant la gravité et finissez le nombre de pas en sautant pour atteindre le 10 000 pas:) si vous suivez Krisbeatcancer.com vous saurez alors que durant le traitement naturel de son cancer, le trampoline était l’exercice #1 par excellence !

Sachez que la musculation devrait avoir priorité sur le cardio et que les exercices à haute intensité de courte durée devraient être privilégiés.

Si votre but est de réduire votre masse adipeuse, je vous propose aussi de lire mon e-book sur les 5 aliments les plus thermogéniques

Si vous désirez maximisée la perte de poids sachez qu’en consultation, j’ai une gamme de produits qui visent de maximisé la perte de poids !

Thermo-EFx™ caps (60 caps) 38 $

EndoTrim™ caps (120 caps) 62 $

Carnitine Synergy™ caps (120 caps) 69 $

Informations supplémentaires

Un marathon impactera votre santé plus longtemps que la durée de l’événement

En tant que naturopathe qui travaille avec mes clients pour maximiser leur santé et après le foudroyant accident vasculaire de mon époux, j’ai, avec une douleur encore présente au fond du cœur, réaligné mes buts de vie et la qualité de ma vie est maintenant en lien direct avec une santé maximale et chacun des petits 'bobos' n’est plus laissé sans attention.

Faire du sport est bon pour la santé, mais...

Maximiser sa santé ? C’est quoi au juste ? En fait faire du sport est sain pour la santé. Toutes les études du monde entier le prouvent. Comme dormir aussi ! Les études prouvent aussi qu’une nuit de 7 à 8 heures est dans la norme pour régénérer notre corps. Alors si faire du sport et dormir est bon, quand est-ce don mauvais de faire du sport ou de dormir ? Tout est une question d’optique mais il faut d'abords le savoir!

Il faut gardé notre but bien aligné avec les bienfaits pour maximisé notre santé. Faire des sports extrêmes ou trop dormir est nocif pour la santé, mais comme je disais tout est une question d’optique.

Sur ce, bonne santé

La santé de vos bactéries intestinales impacte votre poids

Comment est-ce que la santé de vos bactéries intestinales

impacte votre poids

Une femme m’a dit durant une consultation « J’ai lu quelque part qu’un régime riche en matières grasses peut endommager vos bactéries intestinales et favoriser le gain de poids », « Devrais-je me préoccuper si je mange un régime riche en matières grasses? » (1)


Il est très vrai que ce que vous mangez affecte vos bactéries intestinales, pour le meilleur et pour le pire, et les changements des bactéries intestinales ou microbiomes jouent un impact sur votre poids. En effet, certaines études démontrent que les régimes riches en mauvaises matières grasses peuvent affecter négativement votre flore intestinale et favoriser l’inflammation et le gain de poids. (2)


Cependant, il est important de noter que le type de graisse que vous mangez importe! La plupart de ces études sont axées sur les régimes qui intègrent des niveaux élevés d’huiles végétales omega-6 inflammatoires et raffinées comme l’huile de soja (3)

Les graisses polyinsaturées provenant du soja, du canola et d’autres huiles de graines sont inflammatoires. Évitez-les si vous voulez être en meilleure santé. Même si vous consommez des graisses oméga-3 tout en consommant ces huiles inflammatoires, vous ne serez pas en mesure de récolter les bénéfices des bons gras gras (4).


La plupart de l’histoire humaine, nous avons consommé un taux beaucoup plus élevé de graisses oméga-3 en graisses oméga-6. (5)


Les aliments sauvages, comme le bœuf fourragé et les poissons sauvages, constituent une excellente source d’oméga-3, mais ces aliments ne constituent pas une grande partie de notre alimentation moderne. Malheureusement, les animaux cultivés en usine qui constituent une grande partie de notre alimentation moderne n’ont presque aucune graisse oméga3.


Les vastes quantités de graisse oméga-6 dans notre alimentation contribuent aux maladies cardiaques, au diabète et au cancer.(6)

Les études relient également la consommation élevée de graisse oméga-6 à la dépression, le suicide et d’autres problèmes majeurs de santé en raison d’une inflammation accrue.(7)


Pour inverser ces problèmes et d’autres problèmes et créer une santé optimale, remplacer ces graisses omega-6 dommageables par des aliments sains - comme l’huile de coco, les avocats, le beurre bio, le poisson riche en oméga-3 et l’huile d’olive extra-vierge.


Fait intéressant, lorsque l’on regarde les études qui utilisent les graisses oméga-3 saines et anti-inflammatoires, on voit juste l’effet inverse. (8)

Ces graisses saines favorisent des bactéries intestinales plus saines, des niveaux inférieurs d’inflammation et une augmentation de la perte de poids.


Il faut comprendre que les types de graisse que nous mangeons sont importants. Les mauvaises graisses augmentent l’inflammation, favorisent la croissance de mauvaises bactéries et créent une résistance à la perte de poids. Les bons gras eux, diminuent l’inflammation et aident à la perte de poids.

Pourquoi la santé intestinale est-elle si importante?


La santé intestinale optimale est devenue une priorité dans la santé du 21e siècle. Le fait d’avoir trop de mauvaises bactéries dans l’intestin a été lié à de nombreux problèmes - y compris l’autisme, l’obésité, le diabète, les allergies, l’auto-immunité, la dépression, le cancer, les maladies cardiaques, la fibromyalgie, l’eczéma et l’asthme. Les liens entre les maladies chroniques et un microbiome déséquilibré (ou bactéries intestinales) continuent de croître chaque jour. (9)


Beaucoup de scientifiques ont commencé à se référer à l’intestin comme notre deuxième cerveau, une idée qui se reflète dans des livres étonnants comme The Good Gut, Brainmaker, The Microbiome Solution et The Gut Balance Revolution.


Avoir un intestin sain devrait être important dans nos priorités d’une meilleure santé et si vous êtes agacé par un peu de ballonnements ou de brûlures d’estomac cela devrait plus que jamais vous donner des indices sur votre santé et augmenter la priorité à toute votre santé. C’est pourquoi je commence presque toujours à traiter les problèmes de santé chroniques de mes patients en apportant un soutien aux bonnes bactéries intestinales en premier.


Je crois que vous pouvez commencer à comprendre l’importance de la santé intestinale lorsque vous considérez qu’il y a plus de 500 espèces et trois livres de bactéries dans votre intestin. Il y a des trillions de bactéries dans votre intestin, et elles contiennent collectivement au moins 100 fois plus de gènes que vous. L’ADN bactérien dans votre intestin dépasse de 100% votre propre ADN. Vous avez environ 20 000 gènes, mais il existe 2 000 000 (ou plus) de gènes bactériens!


Au total, votre intestin est une énorme usine de produits chimiques qui aide à digérer les aliments, à produire des vitamines, à réguler les hormones, à excréter des toxines, à produire des composés cicatrisants et à garder votre intestin en bonne santé.(10)


La santé intestinale pourrait être définie comme le maitre suprême de la digestion, l’absorption et l’assimilation optimales des aliments. Mais c’est un gros travail qui dépend de nombreux autres facteurs. Par exemple, les bactéries dans votre intestin sont comme une forêt tropicale - un écosystème diversifié et interdépendant. Ils doivent être en équilibre pour que vous soyez en bonne santé.


Trop de mauvaises bactéries (comme les parasites, les levures ou les mauvaises bactéries) ou pas assez des bons (comme le Lactobacillus ou les Bifidobactéries), peuvent entraîner des dommages sérieux à votre santé.


L’équilibre intestinal optimal commence avec votre alimentation, ce qui affecte directement cet équilibre. Vous voulez manger un régime avec beaucoup de fibres, des protéines saines et des graisses saines. (11)

Les bonnes graisses y compris les graisses oméga 3 et les graisses mono-insaturées - comme l’huile d’olive extra vierge, les avocats ou les amandes - améliorent la flore intestinale saine, tandis que les graisses inflammatoires, comme les huiles végétales oméga 6, favorisent la croissance de mauvaises bactéries qui provoquent un gain de poids et les maladies.


Même l’obésité a été liée à des changements dans notre écosystème intestinal, résultant d’une prise d’oméga 6 inflammatoire et pas assez d’oméga 3 anti-inflammatoires. De mauvaises bactéries produisent des toxines appelées lipopolysacchardies (LPS) qui déclenchent une inflammation, une résistance à l’insuline ou un prédiabète et, par conséquent, favorisent le gain de poids.(12) 


Même l’obésité a été liée à des changements dans notre écosystème intestinal, résultant d’une prise d’oméga 6 inflammatoire et pas assez d’oméga 3 anti-inflammatoires. De mauvaises bactéries produisent des toxines appelées lipopolysacchardies (LPS) qui déclenchent une inflammation, une résistance à l’insuline ou un prédiabète et, par conséquent, favorisent le gain de poids.(12) 

Le manque de sommeil et le stress chronique contribuent également au déséquilibre intestinal, en fait, votre flore intestine écoute et devient influencée par vos pensées et vos sentiments. Alors, assurez-vous d’avoir 7 à 8 heures de sommeil de qualité et n’oubliez pas de pratiquer quotidiennement vos activités préférées de réduction du stress.(13) 

8 façons d’optimiser la flore intestinale


La meilleure façon de cultiver une flore intestinale saine et de rendre vos intestins heureux commence avec votre alimentation. Voici 9 façons de développer une flore intestinale saine en commençant par votre prochaine fourchette:

1. Mangez des aliments entiers, non transformés et non raffinés. L’une des meilleures façons de maintenir la santé intestinale consiste à couper le sucre et les glucides raffinés et d’augmenter la consommation de FIBRES (PROBIOTIQUE) qui sont en quelques sortes la nourriture de vos bonnes bactéries dans votre intestin.


2. Faites que 75% de votre assiette soit des légumes et des aliments à base de plantes. Vos bactéries intestinales aiment vraiment ces aliments végétaux riches en fibres.


3. Mangez des bonnes graisses. Les bonnes graisses que nous avons mentionnées plus tôt (comme les graisses oméga-3 et les graisses mono insaturées, telles que l’huile d’olive vierge extra) aideront à diminuer l’inflammation, ce qui donnera aux bactéries intestinales la chance de s’épanouir.


4. Supplémentez-vous intelligemment. Au-delà des nombreux avantages (y compris la réduction de l’inflammation), les études constatent que les acides gras oméga-3 peuvent supporter une flore intestinale saine. Vous devriez certainement compléter avec une formule d’acides gras essentiels, si vous ne mangez pas régulièrement de poissons gras sauvages. Vous pouvez trouver des formules de qualité professionnelle durant mes consultations. Il faut aussi pensé à ajouter un bon complément probiotique. Cela aide à réduire l’inflammation intestinale tout en cultivant la santé et la croissance de bonnes bactéries. (14)


5. Ajoutez plus d’huile de noix de coco. Des études démontrent des avantages anti-inflammatoires et de perte de poids de l’ajout de triglycérides à chaîne moyenne ou d’huiles MCT. L’une de mes graisses préférées, l’huile de noix de coco et le beurre de noix de coco, contient ces fabuleux MCT qui sont utilisés pour l’énergie du cœur et du cerveau (15)


6. Retirer dès que possible les graisses inflammatoires comme les mauvaises graisses riches en oméga-6 inflammatoires comme les huiles végétales. Remplacez-les par des huiles plus saines, comme l’huile d’olive extra-vierge et l’huile de coco.

7. Ajouter des aliments riches en fibres. Les noix, les graines et une fibre spéciale appelée glucomannane fournissent des prés biotiques et alimentent nos bactéries saines.


8. Ajouter des aliments fermentés. La choucroute, le kimchi, le tempeh et le miso contiennent de bonnes quantités de probiotiques afin que vos insectes intestinaux sains puissent être fructueux et se multiplient.


Les recommandations ci-dessus ne sont pas des remèdes miracles. Ce sont les actions qui mènent à une fonction intestinale normalisée et à une meilleure flore intestinale grâce à une alimentation améliorée, une consommation accrue de fibres, des suppléments probiotiques quotidiens, l’utilisation de nutriments qui réparent le revêtement intestinal et la réduction des bactéries malins dans l’intestin avec des herbes ou des médicaments.(16)

Oui, les graisses inflammatoires vont certainement endommager vos bactéries intestinales. Mais les graisses claires, y compris les oméga-3 et l’huile d’olive extra-vierge combinées à un régime alimentaire complet et réel, peuvent réellement réparer votre intestin et même augmenter de bonnes bactéries.

Vous souhaitant santé et bonheur,

Références:

(1) https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4239493/

(2) https://drhyman.com/blog/2012/03/01/time-for-an-oil-change/

(3) https://drhyman.com/blog/2014/09/08/saturated-fat-get-bad-rep/

(4) https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3144295/

(5) https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3076650/

(6) https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3335257/ https://drhyman.com/blog/2011/11/17/8-steps-to-reversing-diabesity/

https://drhyman.com/blog/2015/08/07/5-strategies-to-prevent-and-treat-cancer/

(7) https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17401057 https://drhyman.com/blog/2012/01/27/inflammation-how-to-cool-the-fire-inside-you-thats-making-you-fat-and-diseased/

(8) https://drhyman.com/blog/2016/01/08/why-fat-doesnt-make-you-fat/

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3448089/

(9) https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4425030/

https://drhyman.com/blog/2010/05/19/why-current-thinking-about-autism-is-completely-wrong/

(10) https://drhyman.com/blog/2010/05/19/is-there-toxic-waste-in-your-body-2/

(11) https://drhyman.com/blog/2015/12/31/hit-your-reset-button-to-make-2016-your-leanest-healthiest-self/

(12) https://drhyman.com/blog/2012/02/29/how-malnutrition-causes-obesity/

(13) https://drhyman.com/blog/2010/05/20/how-to-sleep-better-lose-weight-and-live-longer/

(14) https://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1002/lite.201500035/abstract

(15) https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12634436

(a1) https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/9892589

Wolfgang, K et al. 1999 C-Reactive Protein, a Sensitive Marker of Inflammation Predicts Future Risk of Coronary Heart Disease in Initially Healthy Middle-Aged med. Circulation 99 (2) 237-242

(a2) Bradbury J 2011. Docosahexaenoic Acid (DHA): An ancient nutrient for the modern human brain. Nutrients 3 (5): 529-54

(a3) Freeman, MP, et al 2006. Omega-3 fatty acids: evidence basis for treatment and future research in psychiatry. Journal of Clinical Psychiatry 67 (12): 1954-1976. Review.

(a4) Mozaffarian D, Wu JH, 2011 Omega-3 fatty acids and cardiovascular disease: effects on risk factors, molecular pathways, and clinical events. Journal of the American College of Cardiology 58 (20): 2047-67


(a5) Mozaffarian D, Wu JH, 2011 Omega-3 fatty acids and cardiovascular disease: effects on risk factors, molecular pathways, and clinical events. Journal of the American College of Cardiology 58 (20): 2047-67

Le vrai et le faux du bienfait du vino!


Je ne suis probablement pas la seule à avoir vu les publicités avec grand étonnement de l’éducation sur l’alcool qui passe à la télé québécoise. Vous aussi sans doute?

La plupart des femmes que je rencontre en consultation m’avoue de prendre un petit ‘vino’ pour leur faire du bien au morale! Mais je dois leur avoué délicatement qu’un petit verre de vin détruit une bonne partie de leur effort pour quelques jours… Mais, de plus, ce petit remonte morale cause du dommage à la beauté de la peau!(2) de par son stress oxydatif! Et si on prévient le mal de tête avec un peu de Tylenol on ajoute au stress du foie et le stress dure, selon les études, (3) plusieurs jours après avoir terminé son verre! Imaginé si on en prends quotidiennement!

Il faut se l’avoué, en plein ras de marré de cancer, de maladie chronique, de diabète et du syndrome X mais aussi les femmes ont de plus en plus de difficulté à perdre du poids, il est un peu contradictoire qu l’ on trouve ‘acceptable’ un ou 2 petit vino pour relaxé! Et la publicité, vous en donne maintenant l’autorisation!

La publicité à la télé nous éduque que prendre 2 consommations par jour pour les femmes et 3 pour les hommes est acceptable pour notre…notre quoi au juste? Notre mieux-être! Mais qu’en est-il pour notre santé,notre foie et notre poids?… Sans compté la quantité indescriptibles de pesticides dans les vins non-bio (Eh oui!)

Il y a même un post sur Facebook qui dit que le vin ferait maigrir, rajeunirais ou bien d’autres qualités farfelue!

Pardonnez-moi mais la consommation de vin, surtout au souper va a l’encontre de notre santé.

Boire de l’alcool, a beaucoup d’impact sur la santé  mais un des impacts que je veux parler ici est la perte de poids. La hausse de l’insuline qui stocke avec grand plaisir les calories en trop sur l’heure du souper! Voir mon blog sur comment perdre du poids sans aller au gym

Une société d’État qui recommande à sa population une consommation de 10 à 15 verres par semaine ne nous responsabilise pas au niveau de notre santé. Nous ne parlons pas ici de recommandations liées à la consommation d’aliments sains et importants pour notre santé. En plus de ne pas être essentiel à la santé d’un individu, l’alcool est littéralement une toxine assimilable à une vitesse fulgurante qui nécessitera 12h à 24h avant d’être retirée du corps, et ce, non pas sans effort de notre foie. Selon moi, il ne devrait pas y avoir de recommandations qui ouvrent la porte à une consommation quasi quotidienne pour tout ce qui peut être nocif incluant le sucre ajouté, les drogues ou les gras trans par exemple.

Avec 7 calories par gramme, l’alcool participe aussi à accélérer un gain de poids ou à l’inverse à diminuer ou stopper les plus beaux efforts de perte de poids. Avec ces calories vides qui se comptent presque au double des calories provenant du sucre, il faut ajouter l’impact sur le foie. Cet organe est central dans le contrôle du poids d’une personne. C’est le foie qui permet au gras stocké dans votre corps de se transformer en sucre pour être brûlé en énergie. L’alcool monopolisera rapidement les ressources hépatiques, stoppant nette son action sur le gras.

Après tout, le foie reste un filtre important qui devra donc filtrer cette toxine majeure qu’est l’alcool.

Si votre santé, votre beauté ou votre perte de poids vous tient à coeur, il faut minimisé les boissons alcooliques à des occasions spéciales 🙂

https://www.globalhealingcenter.com/natural-health/dark-relationship-alcohol-and-liver/

(2)https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0369811401002449

(3)https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0369811401002358